L'ART DU KO BI DO

L’origine du "ko" (ancien) "bi" (beauté) "do" (voie) remonte à 1472.

Kobido se traduit par la “voie traditionnelle de la beauté”, il est pratiqué par les femmes japonaises pour prolonger la jeunesse de leur visage.

C'est une technique de massage centrée sur le visage qui, associée à la digitopression, agit sur l'ensemble du corps.

Le rituel se décompose en trois phases : une alternance de lissages et de manœuvres décontractantes pour libérer le visage des tensions à l’origine des rides et fluidifier la circulation énergétique.

Des mouvements spécifiques de pétrissages, pincements et percussions afin de relancer le métabolisme cellulaire, oxygéner les tissus et agir sur l'élasticité de la peau et sa micro-circulation.

Ensuite, la stimulation de l'ensemble des méridiens feront de ce massage un soin complet et de détente absolue, qui s'adresse aussi bien aux femmes qu'aux hommes.

 

Et enfin le modelage, associé au drainage lymphatique  favorisera l’évacuation des toxines et la régénération cellulaire.

 

 

La Voie traditionnelle de la beauté